-=-

-=-

Facebook

Si vous souhaitez suivre mes partages sur Facebook : Caroline MJ Vivier

dimanche 4 novembre 2012

A propos des religions, de l'homosexualité, de l'Amour, de Dieu.

Conversation avec dieu - Tome 1

Conversations avec Dieu est un dialogue extraordinaire. Neale Donald Walsch pose des questions à Dieu et Dieu répond. Comme des millions de gens à travers le monde, ne le croyez pas, mais lisez-le pour vous convaincre que si Dieu existe, il ne peut être qu'un Dieu d'amour, de sagesse et de compassion ultime. Constitué de trois tomes indissociables, Conversations avec Dieu aborde des sujets essentiels comme l'amour, le bien et le mal, la sexualité, la politique, les guerres, l'éducation..., et éclaire d'un jour nouveau les injustices, les inégalités et les jeux de pouvoir qui divisent les hommes depuis la nuit des temps. Dans ces livres, découvrez des idées bouleversantes et passionnantes qui changeront radicalement votre façon de voir la vie et le monde qui vous entoure. Conversations avec Dieu est une trilogie dont le succès a eu un retentissement mondial.


L’amitié avec Dieu – Un dialogue hors du commun

Extraits page 122 à 128

« Neale Donald Walsch (NDW)
Je suis convaincu que l’ego – tout comme l’argent – a mauvaise réputation. On le blâme pour tout. Pourtant, l’ego, l’argent, le pouvoir ou le plaisir sexuel effréné ne sont pas mauvais en soi. C’est le mésusage de ces choses qui ne nous rend pas service, qui ne parle pas de qui nous sommes vraiment. Si ces choses étaient mauvaises en soi, pourquoi dieu les aurait-il créées ?

Alors, je veux bien admettre que j’étais transporté de joie en voyant ma première signature à la une de l’Evening Capital, et que je le suis encore aujourd’hui chaque fois que je vois mon nom en couverture d’un nouveau livre – même si je répète encore que ces livres ont été écrits par mon intermédiaire et non par moi.

Dieu
Tu es l’auteur de ces livres, et il est très bien de l’affirmer. Il n’est pas nécessaire de cacher sa lampe sous un boisseau. J’ai déjà souligné ce point. À moins d’apprendre à reconnaître qui tu es et ce que tu as fait, tu ne pourras jamais reconnaître aux autres qui ils sont et ce qu’ils ont fait.
Il est vrai que Je t’ai incité à consigner ces principes. Il est vrai que Je t’ai donné les mots pour écrire. Cela diminue-t-il ton accomplissement pour autant ?
Dans ce cas, vous ne devriez pas honorer Thomas Jefferson pour avoir écrit la Déclaration d’indépendance des États-Unis, Albert Einstein pour avoir articulé la théorie de la relativité, Marie et Pierre Curie, Mozart, Rembrandt, Martin Luther King, Mère Teresa, ou tous ceux qui ont fait quoi que ce soit de remarquable dans l’histoire de la race humaine – parce que je les ai tous inspirés.
Mon fils, Je ne peux te dire le nombre de gens à qui j’ai donné des paroles merveilleuses à écrire et qui ne les ont jamais écrites. Je ne pourrais te dire le nombre de gens à qui J’ai donné de prodigieuses chansons à chanter et qui ne les ont jamais chantées. Veux-tu la liste des gens auxquels J’ai accordé des dons et qui ne les ont jamais utilisés ?
Tu as utilisé les dons que Je t’ai donnés, et s’il n’y a pas de quoi être transporté de joie, je ne sais pas ce qu’il te faut.

NDW
Tu sais rendre les gens satisfaits d’eux-mêmes juste au moment où il seraient tentés de se sentir mal.

Dieu
Seulement ceux qui savent écouter, mon ami. Seulement ceux qui écoutent.
Tu serais étonnés de voir combien de gens sont pris au piège du il-ne-faut-pas-que-je-sois-satisfait-de-moi-même, ou dans le système de croyances de on-ne-va-pas-m’apprécier.
Ce qui compte, ce n’est pas de faire ce que tu fais pour la reconnaissance, mais plutôt, comme l’expression de qui tu es. Par ailleurs, le fait d’être reconnu pour qui tu es ne t’enlève pas ta valeur et te donne juste envie de la connaître davantage.
Le Maître véritable sait cela, et c’est pourquoi il reconnaît chacun pour qui il est vraiment et encourage les autres à se reconnaître aussi et à ne jamais nier, au nom de la modestie, les aspects les plus magnifiques de leur Être.

Jésus s’est annoncé et déclaré sans équivoque à tous ceux qui pouvaient entendre. Il en a été de même pour chaque Maître qui a foulé le sol de votre planète.

Par conséquent, annonce-toi. Déclare-toi. Puis, entre pleinement dans l’état d’être de ce que tu as déclaré.
Recrée ton Être à neuf, à chaque instant présent, dans la version la plus grandiose de la plus grande vision que tu aies jamais entretenue à propos de qui tu es. Ainsi Je serai glorifié, car la gloire de Dieu est la tienne, merveilleusement exprimée, en effet.

NDW
Tu sais ce que j’aime en toi ? Tu donnes aux gens la permission d’éprouver les sentiments qu’ils ont toujours voulu éprouver. Tu redonnes les gens à eux-mêmes.

Dieu
C’est à ça que servent les amis.

NDW
Comment les gens peuvent-ils ne pas se sentir optimistes – à propos d’eux-mêmes et du monde – avec quelqu’un comme toi ?

Dieu
Tu serais étonné.

NDW
Eh bien, j’ai toujours été optimiste, même avant de te connaître comme je te connais maintenant. Même lorsque je croyais que Dieu était un Dieu de colère, de punition, il me paraissait tout de même de mon bord. J’ai grandi en pensant cela, parce qu’on me l’a enseigné. Après tout, j’étais à la fois catholique et Américain. Qui dit mieux ? On nous disait, quand nous étions enfants, que l’Église catholique était la seule véritable. Que Dieu veillait favorablement sur les États-Unis d’Amérique. Nous avons même imprimé « Nous croyons en Dieu » sur nos pièces de monnaie, et dans le serment d’allégeance à notre drapeau, nous nous sommes déclarés « […] une seule nation, soumise à dieu […] ».
J’avais l’impression d’avoir beaucoup de chance – d’être né avec les meilleures croyances, dans le meilleur pays. Comment pouvais-je faire quelque chose de travers ?

Dieu
Mais c’est cet enseignement même de supériorité qui a causé tant de douleur dans votre monde. Lorsqu’un peuple entretient, profondément ancrée, l’idée qu’il est en quelque sorte « meilleur » que d’autres, cela peut lui donner un surplus de confiance et lui faire trop souvent traduire « Comment pouvons-nous faire quelque choses qui tourne mal ? » par « Comment pouvons-nous faire quelque chose de mal ? ».
Ce n’est pas tant la confiance en soi, mais une marque dangereuse d’orgueil démesuré qui incite une population entière à croire qu’elle a raison, peu importe ce qu’elle dit ou fait.
Les gens de bien des religions et de bien des nations ont cru et enseigné cela au fil des années, ce qui a laissé place à une immense attitude vertueuse qui les a rendus insensibles à toute autre expérience, y compris l’abjecte souffrance des autres.
S’il y a une chose que vous auriez intérêt à effacer de vos divers mythes culturels, c’est cette idée qu’un quelconque ingrédient magique vous a rendus meilleurs que certains autres humains ; que vous être d’une race supérieure, que votre système politique est meilleur, que vous avez la bonne approche ou encore trouvez votre voie plus élevée.
Je te dis ceci : le jour où vous arriverez à éliminer cette idée, vous changerez le monde.
Le mot « meilleur » est l’un des plus dangereux de votre vocabulaire, juste derrière le mot « raison ». Les deux sont reliés, car c’est justement parce que vous vous croyez meilleurs que vous croyez avoir raison. Mais Je n’ai fait d’aucun groupe ethnique ou culturel mon peuple élu et Je n’ai fait d’aucune voie la seule véritable qui mène vers moi. Je n’ai, non plus, choisi aucune nation ni aucune religion pour lui accorder une faveur spéciale, ni créé de sexe ou de race supérieurs.

NDW
Oh mon Dieu, veux-tu répéter cela, s’il te plaît ?

Dieu
Je n’ai fait d’aucun groupe ethnique ou culturel mon peuple élu et Je n’ai fait d’aucune voie qui mène vers moi la seule voie véritable. Je n’ai, non plus, choisi aucune nation ni aucune religion pour lui accorder une faveur spéciale, ni créé de sexe ou de race supérieurs.
Par conséquent, j’invite et je mets au défi chaque pasteur, chaque prêtre, chaque rabbin, chaque enseignant, chaque gourou, chaque Maître, chaque président, chaque premier ministre, chaque roi, chaque reine, chaque leader, chaque nation et chaque parti politique d’émettre cette seule déclaration qui guérirait le monde :
NOTRE VOIE N’EST PAS LA MEILLEURE, ELLE N’EN EST QU’UNE PARMI D’AUTRES.

NDW
Les leaders ne pourraient jamais dire ça. Les partis ne pourraient jamais annoncer ça. Le pape, lui-même, ne pourrait jamais déclarer ça. Cela détruirait toute la base de l’Église catholique romaine !

Dieu
Pas seulement cette Église-là, mais bien des religions, mon fils. Comme Je l’ai déjà fait remarquer, la plupart des religions fondent leur attrait, au départ, sur l’idée que leur voie est LA seule véritable et que croire en une autre, c’est risquer la damnation éternelle. Ainsi, les religions recourent à la peur, plutôt qu’à l’amour, pour vous attirer. Mais J’aimerais que vous veniez vers moi pour toutes les raisons sauf celle-là.

NDW
Crois-tu que des religions puissent jamais affirmer cela ? Crois-tu que des nations puissent jamais déclarer cela ? Crois-tu que des partis politiques puissent jamais intégrer cette déclaration dans leur tribune ?

Dieu
Je le redis : s’ils le faisaient, le monde changerait du jour au lendemain.

NDW
Peut-être, alors, pourrions-nous arrêter de nous entre-tuer. De nous détester mutuellement. Peut-être, alors, pourrions-nous faire cesser les atrocités survenues au Kosovo et dans les camps d’Auschwitz, les guerres de religion sans fin en Irlande, l’amère lutte raciale en Amérique et les préjugés ethniques, sociaux et culturels du monde entier qui engendrent tant de cruautés et de souffrances.

Dieu
Peut-être pourriez-vous alors.

NDW
Peut-être alors, pourrions-nous faire en sorte qu’il n’y ait jamais plus de Matthew Shepard, battu sans merci et laissé là, mourant, attaché à une clôture à bétail dans le Wyoming, parce qu’il était gay.
Voudrais-tu parler un peu des homosexuels ? On m’a souvent demandé, lors de conférences, d’apparitions publiques et de retraites dans le monde entier de dire quelque chose pour mettre fin, une fois pour toutes, à la violence, à la cruauté et à la discrimination à l’encontre des hommes et des femmes gays ? On en fait tellement en ton nom ! On affirme tellement que tout cela est justifié par ton enseignement et par ta loi !

Dieu
Je l’ai déjà dit, et Je le redis : l’expression de l’amour pur et sincère n’est inconvenant d’aucune façon ni d’aucune manière.
Je ne peux pas être plus explicite.

NDW
Mais comment définis-tu l’amour qui est pur et vrai ?

Dieu
Il ne cherche à causer de tort ou de blessures à personne. Il vise même à éviter la possibilité que l’on cause du tort ou des blessures à qui que ce soit.

NDW
Comment savoir si quelqu’un d’autre pourrait être blessé par une expression de l’amour ?

Dieu
Vous ne le savez peut-être pas dans toutes les situations. Et si tel est le cas alors c’est ainsi. Vos motifs sont purs. Vos intentions sont bonnes. Votre amour est sincère.
Mais la plupart du temps, vous pouvez le savoir et vous le savez.
Il devient clair pour vous, à ces moments-là, comment une expression de l’amour pourrait faire en sorte qu’une autre personne se sente blessée. Alors vous pourriez vous demander :
Que ferait l’amour, maintenant ?
Pas seulement l’amour pour la personne qui est l’objet de votre affection, mais aussi l’amour pour tous les autres.

NDW
Mais une telle « règle de base » pourrait nous empêcher d’aimer presque tout le monde ! Il y a toujours quelqu’un qui peut prétendre être blessé par ce que fait quelqu’un d’autre au nom de l’amour.

Dieu
Oui. Rien n’a engendré plus de blessures chez votre espèce que la chose même qui était censée la guérir.

NDW
Pourquoi donc ?

Dieu
Vous ne comprenez pas ce qu’est l’amour.

NDW
Qu’est-ce que c’est ?

Dieu
C’est ce qui est sans condition, sans limites, et sans besoin.
Parce qu’il est sans condition, il n’exige rien pour être exprimé. Il ne demande rien en retour, il ne change rien aux représailles.
Parce qu’il est sans limites, il n’impose aucune limite à l’autre. L’amour ne connaît aucune fin et se poursuit à jamais. Il ne connaît aucune frontière ni aucune barrière.
Parce qu’il est sans besoin, il ne prend rien qui ne soit librement donné. Il ne retient rien qui ne veuille être retenu et ne donne rien qui ne soit joyeusement accueilli.
Et il est libre. L’amour est ce qui est libre, car la liberté est l’essence de Dieu, et l’amour est l’expression de Dieu.

NDW
C’est la définition la plus belle que j’aie jamais entendue.

Dieu
Si les gens la comprenaient, et la mettaient en pratique, tout changerait. Tu as la possibilité de les aider à la comprendre et à la vivre.

NDW
Alors, je ferais mieux de la comprendre moi-même. Qu’entends-tu par « Amour est liberté » ? La liberté de faire quoi ?

Dieu
La liberté d’exprimer la part la plus joyeuse de qui tu es vraiment.

NDW
Quelle part est-ce ?

Dieu
La part qui sait que tu ne fais qu’Un avec tout et avec chacun.
C’est la vérité de ton être et l’aspect du Soi que tu chercheras à vivre de la façon la plus urgente et la plus sincère.

NDW
Nous cherchons vraiment à la vivre chaque fois que nous rejoignons quelqu’un avec qui nous ressentons ce sentiment d’Unité. Et la difficulté, c’est que nous pouvons éprouver ce sentiment d’Unité avec plus d’une personne.

Dieu
En effet. Un être hautement évolué l’éprouve pour chacun, à chaque instant.

NDW
Comment y arrive-t-il ?

Dieu
Laisse-moi vérifier si Je comprends la question. Comment arrive-t-il à éprouver un tel sentiment avec chacun, à chaque instant ?

NDW
Oui. Comment est-il capable de le faire sans s’attirer d’ennuis ?

Dieu
Quel genre d’ennuis ?

NDW
Toutes sortes d’ennuis ! L’amour sans retour, les attentes non comblées, les partenaires jaloux – tout ce que tu veux.

Dieu
Tu soulèves un sujet qui explique la douleur et le malheur, sur votre planète, concernant l’expérience appelée « amour », le fait que vous trouviez si difficile de vous aimer mutuellement, et le fait que vous ayez tant de difficulté à aimer Dieu.

Il est parfait que tu soulèves cela ici, car la troisième étape de la formation d’une amitié véritable et durable avec dieu, c’est :
Aime Dieu. »



Préférez Dieu



Aucun commentaire:

Infos-plan