-=-

-=-

Facebook

Si vous souhaitez suivre mes partages sur Facebook : Caroline MJ Vivier

mercredi 12 mai 2010

Les socialistes, malgré leur opposition de fond à la burqa ou au niqab, ne veulent pas d'une interdiction totale. Article de Ouest France du 12 mai 2010.

« Les socialistes ont voté, comme prévu, hier, la résolution parlementaire contre le port du voile intégral en France. Une déclaration de principe qui a obtenu, à l'Assemblée, un vote à l'unanimité (434 présents, 430 pour). Les députés PCF et Front de gauche ont refusé de participer au vote, mais aussi le villepiniste François Goulard). Pour l'UMP Jean-François Copé, à l'origine du texte, il ne faut « pas laisser le voile intégral couvrir le visage de notre République ».
S'ils ont voté la résolution, les socialistes ne veulent pas, en revanche, d'un texte de loi interdisant le voile intégral dans tout l'espace public. Ils veulent que l'interdiction se cantonne « aux services publics et aux commerces », comme l'a expliqué, en matinée, Jean-Marc Ayrault (président du groupe PS). Une proposition de loi sera donc déposée en ce sens.
Le texte du PS prévoit, en outre, une « sanction proportionnée » en cas de non respect de la loi. Une « médiation sociale » serait proposée aux femmes portant le voile intégral et non une amende comme dans le texte gouvernemental (150 € pour port du voile, un an de prison et 15 000 € d'amende pour les maris les obligeant à le porter). En cas de refus de médiation, l'amende prévue par les socialistes serait plus lourde : 300 €. (Suite sur le site de Ouest France). »

------------

Cette proposition du parti socialiste paraît plus acceptable ; en effet par mesure de sécurité il est préférable de pouvoir à tout moment connaître l'identité de la personne portant la burqa par un employé de l'administration pour s'en assurer.

Etant donné que certaines femmes veulent porter la burqa par conviction personnelle, il vaut mieux ne pas l'interdire totalement.
Laisser la femme soufiste faire son chemin spirituel intime tel qu'elle le souhaite est une preuve de tolérance.

Quant à celles qui ne souhaitent plus la porter il faut qu'elles se mettent en relation avec les associations soutenant la suppression du port du voile intégral pour d'autres convictions.

Pour les femmes tyrannisées il faut prévoir une porte de sortie, c'est à ce niveau que la liberté de l'une s'arrête là où commence celle de l'autre et que des mesures de protections s'imposent. L'aider si elle ne veut pas qu'on lui inflige des dogmes plus contraignants que le musulmanisme est une bonne action.

Evidemment ce n'est pas dans nos habitudes en France de voir des personnes complètement couvertes de la tête aux pieds il est vrai, au prime abord cela peut paraître choquant, mais il faut de tout pour faire un monde et il faut apprendre à respecter les différences.

Nous sommes un pays de liberté et tant que cela ne se généralise pas et ne porte pas préjudice, la république n'est pas en danger, il n'y a pas lieu de stigmatiser ces religions à moins d'en vouloir tirer profit.
Nous ne sommes pas obligés de nous calquer sur les Belges qui ont déjà fort à faire avec leur identité nationale.

Ne pas rentrer dans des mesures drastiques est bien meilleur pour la paix de tous, la bonne entente.

S'il s'agissait vraiment de la dignité de la femme il y aurait des terrains à labourer vers d'autres pâturages.

Aucun commentaire:

Infos-plan