-=-

-=-

Facebook

Si vous souhaitez suivre mes partages sur Facebook : Caroline MJ Vivier

vendredi 30 avril 2010

BP et la marée noire (lien associé)

Il faut vraiment être des affairistes aux dents longues et des petites cervelles pour ne pas penser qu'un jour ou l'autre il puisse y avoir un grave accident écologique.

Comment ne pas prévoir un moyen de réparer immédiatement une fuite de pétrole à même l'océan ?
Ces entrepreneurs se croient-ils donc à l'abri de tout et sûrs de leurs constructions pour ne pas être prévoyants ? Vraisemblablement oui.

Il est donc nécessaire, voire indispensable que ce type de société rembourse les dégâts causés aux exploitants, aux pécheurs, aux personnes qui nettoient et réparent l'écosystème, et qu'il y ait de très fortes amendes correspondant à une grosse partie des bénéfices de ces sociétés déversant dans les eaux des quantités astronomiques de produits toxiques. Demander d'ores et déjà un gros acompte et d'autres au fil de la pollution serait de bon aloi pour toutes les premières victimes. Il ne faut pas attendre dix ans ou plus la fin d'un procès, c'est inadmissible.

Qu'il y ait également pour toute construction de ce style une obligation de sûreté en cas de catastrophe.

Au lieu de culpabiliser les gens de créer du CO2 pour leur soutirer des taxes, il vaudrait mieux commencer par ne pas salir la planète, pas seulement par le pétrole mais également par les déchets nucléaires et autres produits alimentaires et médicamenteux.

Que des gens biens s'élèvent contre ces abus, c'est tout ce que l'on peut souhaiter pour contrer les artisans et serviteurs du mal.

mercredi 28 avril 2010

J'accuse les Anglo-Saxons d'avoir déclaré la guerre aux Catholiques et aux Musulmans, par Eva R-sistons

Article de Eva R-sistons que je publie ci-dessous.
Excellente journaliste qui a compris les enjeux du Nouvel Ordre Mondial, si vous ne la connaissez pas, par le lien ci-dessus, vous pourrez apprécier ses analyses.

"La 3e guerre mondiale a commencé. Ce n'est pas une boutade ! Tandis que les Etats-Unis placent leurs armes de destruction massive aux quatre coins de la planète, multipliant les bases un peu partout, au Moyen-orient, en Afrique, en Amérique Latine (sept en Colombie, par exemple)..., tandis que l'Occident s'attaque aux citoyens de mille façons, en leur retirant leurs derniers avantages sociaux, en délocalisant leurs emplois, en restreignant leurs libertés, en fabriquant de toutes pièces de sordides pandémies ou des crises financières transférant leurs économies dans les coffre-forts bien remplis des Grandes banques - les Médias, criminels relais des politiques monstrueuses menées à l'échelle de la planète, se sont lancés dans une propagande impitoyable contre les Catholiques et les Musulmans. Tous les jours des attaques sont proférées contre les actes de pédophilie perpétrés par quelques brebis galeuses de l'Eglise catholique, alors que ces mêmes Médias font preuve d'une tolérance incroyable envers les rabbins (1) ou des individus comme Polanski, Cohn-Bendit ou Frédéric Mitterrand; et tous les jours, c'est la curée contre les Musulmans, terrorisme, burqa, minarets, viande halal, et même polygamie.. tout leur est reproché, à tort ou à raison !

Il est temps de réaliser que le monde anglo-saxon, via les banksters de la City ou de Wall-Street, mène une guerre sans merci contre les Musulmans mais aussi contre les Catholiques, depuis peu stigmatisés en permanence, en accusant Benoît XVI de tous les maux (réintégration de la frange intégriste dans le giron de l'Eglise, pour l'unifier; béatifications jugées inopportunes; scandales pédophiles, etc, etc). Et le parti-pris scandaleux de ces attaques, à sens unique, relève de la diffamation, tout en montrant qu'il s'agit d'une croisade d'une partie de l'humanité contre l'autre, celle qui détient les leviers de la finance et les armes de destruction massive, contre les populations de plus en plus spoliées, diabolisées et meurtries. Les Médias, eux, ont choisi leur camp, de gré ou de force: Celui des nantis, et des nantis d'origine anglo-saxonne ou israélienne, protestants ou juifs.

C'est une véritable guerre des très riches contre les classes moyennes et contre les pauvres, doublée d'une guerre de religions d'un genre nouveau, puisqu'il ne s'agit plus d'une croisade contre les Chrétiens ou contre les Musulmans, mais bien contre les deux, unis dans une même stigmatisation outrageante et permanente. Cela frise l'indécence !

Et pourquoi cet acharnement contre deux religions du Livre, la catholique et la musulmane ? Parce que l'Histoire s'accélère, parce que le Nouvel Ordre Mondial des banques est pressé d'établir sa domination sur la planète, et que ce NOM est d'essence non pas judéo-chrétienne, comme on a tendance à le croire, mais judéo-protestante.

Les Juifs ont toujours eu un rapport particulier à l'argent, en partie parce qu'ils étaient exclus de nombreuses fonctions et qu'ils étaient acculés à se spécialiser dans le négoce, en partie en raison de leur religion (prêts, dettes, endettement, dîme...). Jacques Attali vient encore de me le rappeler, d'une certaine manière, puisque pas plus tard qu'hier soir, en ré-écoutant d'anciens enregistrements des années 2002-2006, je suis tombée sur son interview dans l'émission Judaïca, à propos de son ouvrage "Les Juifs et l'argent". Quant aux Protestants, ils sont totalement décomplexés par rapport à l'argent, particulièrement les Evangéliques - et je les connais mieux que personne pour les avoir fréquentés pendant une vingtaine d'années avant de fuir leur sectarisme, leur littéralisme et leur fondamentalisme.

On doit en particulier aux Anglo-Saxons la fameuse "Théologie de la Prospérité", enrichissant nombre de leurs pasteurs et jolie carotte pour les fidèles accrocs à leurs prédications... Soit dit en passant, cette théologie est fort éloignée de la pauvreté évangélique, elle est même aux antipodes de la religion chrétienne. Dieu reconnaîtra les siens !

Et donc, le catholicisme et son Pape très attaché à la Doctrine de l'Eglise et à la Charité chrétienne (synonyme, au moins en théorie, de pauvreté) forts éloignées de notre modernité mercantile, représentent un danger pour le monde anglo-saxon friand de compétition, de consommation, et avide d'argent, de réussite, de pouvoir... devant l'Eternel, ou devant le Diable de la cupidité ? Autant dire qu'il faut combattre ce catholicisme-là par tous les moyens, de surcroît au moment où il se rapproche des Orthodoxes russes et alors même qu'il compatit aux souffrances des Palestiniens. Mgr Sabbah ne va-t-il pas jusqu'à prendre la défense du Hamas, au nom de la légitimité de la résistance à l'intolérable ?

Quant aux Musulmans, du moins quant aux croyants - à distinguer de la plupart de leurs dirigeants eux aussi enrôlés sous la bannière très anglo-saxonne de Mâmon -, ils sont très exigeants en matière de morale, très rigoureux, leur finance islamique repose sur l'éthique, et ils se sentent obligés de pratiquer "l'aumône", autrement dit de songer aux plus défavorisés. Demandez aux Anglo-Saxons ce qu'ils pensent des plus pauvres: C'est le cadet de leurs soucis ! Ils n'ont même que mépris pour eux, et s'ils leur viennent parfois en aide, c'est plus pour soulager leur conscience ou par intérêt. La Prospérité d'abord ! Quant à leurs amis israéliens, ils vouent eux aussi un culte au Veau d'Or, comme au temps de la Bible. Chassez le naturel, il revient au galop ! Bref, Dieu là aussi reconnaîtra les siens, et Mâmon aussi. Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes capitalistes...

Sauf que ce capitalisme-là est de plus en plus financier, de plus en plus gourmand, de plus en plus cupide, de plus en plus prédateur, de plus en plus dominateur, de plus en plus belliqueux... et qu'il a bien envie de garder pour lui tout seul le gâteau de la richesse, des dernières ressources de la planète et du pouvoir. Comment y parvenir ? En éliminant les indésirables, ceux qui ont des vélléités d'indépendance, ceux qui ont d'autres priorités, ceux qui pensent autrement, comme les Catholiques par principe opposés à la modernité chère aux Anglo-Saxons, ou comme les Musulmans sincèrement attachés à une éthique elle aussi très anachronique. Un choc de civilisations, alors, passant par l'opprobe jetée, via les Médias aux ordres, sur les Catholiques et sur les Musulmans, puis sur leur anéantissement au besoin par la guerre ? Justement, voilà qui rapportera gros aux industriels de l'armement, du pétrole, de la chimie, de la reconstruction... La City, Wall-Street, en ont l'eau à la bouche ! Car on ne peut plus stigmatiser, aujourd'hui, les communistes. Il faut bien s'inventer de nouveaux adversaires en les discréditant... Les Catholiques et les Musulmans feront l'affaire ! Bref, c'est la curée...."

Suite sur son blog : http://r-sistons.over-blog.com/article-la-3e-guerre-mondiale-a-commence-2-guerre-de-religions-les-infiltres-49399913.html

Et un autre lien intéressant : Ordre chronologique entre la Guerre d'Iran et la construction du 3ème Temple de Jérusalem

mercredi 21 avril 2010

Les retraites et les réformes

Je viens de recevoir ce courriel, je ne vois pas ce que vient faire Sainte Rita dans le débat en revanche "Aide-toi et le ciel t'aidera" sera de meilleur augure car tout ne vient pas tout seul sauf exception.
Mais la démarche est bonne, agir.



RETRAITE : DESINFORMATION SARKOSIENNE ! LA GRANDE FAMILLE DES MAGOUILLEURS
Retraites : la réforme rêvée de Nicolas et Guillaume Sarkozy
Par Cécile Duflot et Pierre Larrouturou | Europe Ecologie | 03/03/2010 | 13H12


> > Connaissez-vous Guillaume Sarkozy ? C'est un des frères de Nicolas. C'est aussi le DG d'un groupe d'assurance. Il y a quelques années, Guillaume dirigeait une entreprise de textile. Mais il s'est reconverti dans l'assurance santé et l'assurance retraite. C'est plus rentable. D'autant que Guillaume a des projets pour développer son affaire et il connaît quelqu'un, au sommet de l'Etat, qui veut l'aider à réaliser ses projets.
> > Le 4 juin 2008,
Le Monde a publié un document qui dévoilait les intentions de Guillaume Sarkozy :
> > « La Caisse des dépôts et le groupe Médéric, qui est dirigé par Guillaume Sarkozy, veulent créer une filiale commune spécialisée dans le financement des retraites. Un document de travail daté du 16 mai et estampillé "confidentiel", relève que, en 2020, les non-cadres subiront une baisse de 5% du taux de remplacement pour une carrière complète et les cadres subiront une baisse de 20%.
> > Les grandes lignes de ce projet de partenariat sont posées : la création d'une "nouvelle entreprise d'assurance", qui proposera "un bilan retraite et des services adaptés, en phase d'épargne et au moment de la retraite" aux salariés. L'objectif est d'atteindre un chiffre d'affaires de 7 milliards d'euros en 2019. Les futurs partenaires se fixent "des taux de rentabilité raisonnables sur le long terme". »
> > Chez les Sarkozy, on se partage le travail : Nicolas diminue le niveau des retraites et Guillaume propose des complémentaires aux salariés les mieux payés. Quelle équipe. Quel cynisme !

« Le recul de l'âge de la retraite ne sert à rien »
> > Pour comprendre comment la réforme Sarkozy va amener à une baisse quasi-générale des retraites, il faut cesser les débats pseudo-théologiques sur la « retraite à 60 ans » et regarder la réalité des chiffres : aujourd'hui, quand un salarié solde sa retraite, à 61 ans en moyenne, il est au chômage ou au RMI-RSA depuis trois ans (en moyenne). Il n'y a que 22% des salariés qui sont encore au travail quand ils partent en retraite.
> > Dans ce contexte de chômage de masse, quel impact aurait l'allongement de la durée de cotisation que veut imposer le clan Sarkozy ? Une année de cotisation en plus pour bénéficier d'une retraite à taux plein ? Pour tous ceux et celles qui sont au chômage (presque 80 % des salariés), il ne sera pas possible de cotiser un an de plus. Il va leur manquer quatre trimestres. Ils subiront donc une décôte de 10% !
> > Allonger la durée de cotisation sans avoir fait radicalement reculer le chômage des 58-62 ans ne peut en aucun cas « sauver les retraites ». Jean-Paul Fitoussi, président de l'OFCE, écrivait dans Le Monde du 6 mars 2001 :
> > « S'il n'est pas porté remède au chômage, le recul de l'âge de la retraite ne sert à rien. Cela revient à demander aux gens de travailler plus longtemps alors qu'ils manquent déjà de travail. Le vrai problème, c'est le chômage. »

Comment fait-on pour vivre avec 900 euros par mois ?
> > Voilà comment, avec des arguments pleins de bon-sens (« l'espérance de vie a augmenté, donc il faut cotiser plus longtemps »), on prépare une baisse généralisée du niveau de vie des retraites de la Sécurité sociale. Ceux qui veulent développer les systèmes d'assurance privés sont évidemment très favorables à cette réforme mais on comprend que tous les syndicats s'opposent à ce nivellement par le bas.
> > Baisser aussi fortement le niveau de vie de millions de retraités serait vraiment scandaleux : derrière les chiffres, il y a des hommes et des femmes qui veulent vivre -vivre pleinement et pas seulement survivre ou sousvivre- avec ce que la Sécu leur verse. Comment fait-on pour vivre avec 900 euros par mois ? Comment fait-on pour accueillir ses petits-enfants quand chaque sou est compté ? Un spécialiste du dossier explique :
> > « Soyons clairs : sans doute faudra-t-il un jour travailler plus longtemps. Mais tant que l'on ne s'est pas donné les moyens de lutter radicalement contre le chômage, travailler plus longtemps est contre-productif.
> > C'est comme quand on fait du vélo en montagne : bien sûr qu'après avoir passé le col, il faudra freiner. Mais si on freine dans la montée, on n'arrivera jamais au col ! La priorité, la seule, c'est de lutter contre le chômage et les petits boulots. »
> > Dans son dernier livre, Joseph Stiglitz, prix Nobel d'économie, affirme que, depuis deux ans, sous prétexte de « sauver les banques », on a consacré des centaines de milliards à sauver les actionnaires des banques. Une autre stratégie, totalement différente, était possible pour sauver les banques, mais Stiglitz montre que Obama et la plupart des chefs d'Etat ont plié devant les pressions des banquiers et du « big business ».
> > De même, sous prétexte de vouloir « sauver les retraites » (qui peut s'opposer à cet objectif ? ), Nicolas Sarkozy veut imposer une réforme dont l'objectif n'est absolument pas de sauver les retraites, mais de favoriser ceux qui veulent développer des systèmes d'assurance privée : son frère et ses amis.

Augmenter le nombre de ceux qui cotisent
> > Pour sauver les retraites, l'essentiel aujourd'hui n'est pas d'augmenter le nombre de trimestres de cotisation mais d'augmenter le nombre de ceux et celles qui ont un emploi, augmenter le nombre de ceux qui touchent un vrai salaire et donc augmenter le nombre de ceux qui cotisent…
> > On ne pourra pas sauver les retraites si on ne parvient pas à lutter radicalement contre le chômage et la précarité. Hélas, presque trois ans après leur arrivée au pouvoir, Nicolas Sarkozy et François Fillon n'ont engagé aucune réforme pour lutter contre le chômage et la précarité. Le total des inscrits à Pôle emploi a augmenté de 800 000 en dix-huit mois, mais le gouvernement semble se moquer totalement de cette question. Ce silence en dit long sur les priorités de l'équipe au pouvoir.
> > Le chômage et la précarité sont au cœur de la crise dans laquelle s'enfonce notre pays : que l'on parle du dossier des retraites, de l« 'intégration des jeunes de banlieue » ou de la défiance de plus en plus grande des citoyens vis-à-vis des politiques, on en revient toujours au lancinant problème du chômage.
> > Pour vaincre le chômage, nous ne pensons pas qu'on puisse encore et toujours attendre le retour de la croissance (voir à ce sujet notre réponse vidéo à Luc Chatel :
Sainte Rita fera-t-elle revenir la croissance ? ). Attendre le retour de la croissance n'est pas la solution, il faut agir !
> > Voilà pourquoi, dès le mois d'avril, Europe Ecologie veut organiser dans chaque région des Etats généraux de l'emploi. En investissant massivement dans le logement, en investissant massivement dans les transports en commun, en investissant massivement dans les économies d'énergie, en développant sur tous nos territoires des réseaux de PME et des entreprises de l'économie solidaire, en favorisant une agriculture moins polluante (et plus riche en emplois), en développant les circuits courts économes en énergie mais riches en emplois non-délocalisables, en engageant vraiment la transformation écologique de nos économies, nous pouvons créer des centaines de milliers d'emplois.
> > Certains voudraient nous faire croire qu'entre la crise écologique et la crise sociale, il faut choisir. C'est impossible car les deux crises sont aussi graves. Et il est tout à fait possible de répondre en même temps à la crise écologique et à la crise sociale. Dans ces deux domaines, des choses intéressantes ont été faites depuis six ans dans les régions socialistes mais il est vital, il est urgent, d'aller plus loin, plus vite. Il est vital, il est urgent d'agir avec des outils et des méthodes nouvelles. Tel est notre objectif.
> > Cécile Duflot, tête de liste Europe Ecologie en Ile-de-France et secrétaire nationale des Verts.
> > Pierre Larrouturou, tête de liste Europe Ecologie dans les Hauts-de-Seine.
> > Photo : Nicolas Sarkozy et Guillaume Sarkozy (Philippe Wojazer et Charles Platiau /Reuters)


L’appel des résistants
envoyé par mediavirus.

mercredi 14 avril 2010

HOMOSEXUALITE ET PEDOPHILIE - Pour le Quai d'Orsay, les déclarations du Vatican sont un "amalgame inacceptable" Article Le Monde du 14 avril 2010

Amalgamer l'homosexualité et la pédophilie n'est pas une bonne formule pour tenter d'expliquer la pédophilie dans l'église catholique car l'amalgame pourrait tout aussi bien s'orienter sur l'hétérosexualité étant donné que la pédophilie ne concerne pas que les hommes et les petits garçons mais également les hommes et nombre de petites filles. (Il y a également des viols faits par des femmes).

Il vaudrait mieux s'en tenir à dénoncer et condamner les prêtres coupables et les "entourer" psychologiquement parlant pour les empêcher de recommencer, c'est tout ce qui est demandé pour protéger les enfants.


Il n'y a pas de responsable à trouver ni de bouc émissaire pour dévier le problème mais à stopper autant que faire se peut ces agissements et prendre des résolutions déterminantes, l'église s'en trouvera renforcée dans sa sainteté.
Enfin les amalgames sont dangereux dans leur interprétation car si l'église condamne l'acte homosexuel et non l'homosexuel on pourrait tout aussi bien penser qu'elle condamne l'acte pédophile et non le pédophile....

Quelques chiffres :

http://innocenceendanger.org/actions-ied/

http://didier.cardon37.over-blog.com/ext/http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/chiffres-scientifiques-sur-les-50780

http://www.ledauphine.com/unicef-br/-5-a-10-des-enfants-subissent-des-abus-sexuels-avec-penetration-dans-les-pays-riches-@/index.jspz?chaine=85&article=203159

http://www.sosfemmes.com/violences/viol_chiffres.htm


CHAPITRE 18 – MATHIEU
1 En ce moment, les disciples s'approchèrent de Jésus, et dirent : Qui donc est le plus grand dans le royaume des cieux ?
2 Jésus, ayant appelé un petit enfant, le plaça au milieu d'eux,
3 et dit : Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux.
4 C'est pourquoi, quiconque se rendra humble comme ce petit enfant sera le plus grand dans le royaume des cieux.
5 Et quiconque reçoit en mon nom un petit enfant comme celui-ci, me reçoit moi-même.
6 Mais, si quelqu'un scandalisait un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu'on suspendît à son cou une meule de moulin, et qu'on le jetât au fond de la mer.
7 Malheur au monde à cause des scandales ! Car il est nécessaire qu'il arrive des scandales ; mais malheur à l'homme par qui le scandale arrive !
8 Si ta main ou ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-les et jette-les loin de toi ; mieux vaut pour toi entrer dans la vie boiteux ou manchot, que d'avoir deux pieds ou deux mains et d'être jeté dans le feu éternel.
9 Et si ton oeil est pour toi une occasion de chute, arrache-le et jette-le loin de toi ; mieux vaut pour toi entrer dans la vie, n'ayant qu'un oeil, que d'avoir deux yeux et d'être jeté dans le feu de la géhenne.
10 Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits ; car je vous dis que leurs anges dans les cieux voient continuellement la face de mon Père qui est dans les cieux.

11 Car le Fils de l'homme est venu sauver ce qui était perdu.


Infos-plan