-=-

-=-

Facebook

Si vous souhaitez suivre mes partages sur Facebook : Caroline MJ Vivier

mercredi 14 octobre 2009

Castration Chimique

La castration chimique est une méthode douce pour les délinquants sexuels à caractère pédophile "non violent", mais efficace. Elle permet à celui qui a une conscience de lutter contre ses propres démons dont il se serait passé très certainement. C'est un chemin difficile. Le pédophile n'a pas choisi de l'être. Il faut l'aider à surmonter ce handicap, les progrès de la médecine sont toujours les bienvenus.

La castration chimique sera une façon de calmer momentanément le sujet au début de sa prise en charge mais les pulsions refoulées n'en seront que plus virulentes lorsque le temps creusera le manque chez les pédophiles à caractère sadique.


Sans faire de nuance, c'est donc jouer à la roulette russe avec la population car jusqu'à présent on n'a pas trouvé comment résoudre les pulsions démentes hors hôpital psychiatrique.

Le dossier des femmes pédophiles est ouvert, le sadisme n'est pas uniquement masculin dans les cas très graves.
L'acte passe d'abord par la pensée et l'objet du délit ne se trouve pas toujours où l'on pense.

Attention donc à ne pas traiter ces sujets à la légère et de s'en débarrasser à coup de piqûres et de consultations brèves et éphémères.

Un nouvel article du 23 octobre 2009 :
Castrer les agresseurs sexuels : l'impasse sur la prévention

1 commentaire:

Dubois Idnaze a dit…

Bonjour."La castration " des pervers sexuels ,ne serait 'elle pas une épine dans les affaires juteuses du système ? Dans une société de consommation,les pervers sexuels ne sont ils pas des objets de profit qu'il faut valoriser au lieux de les guérir de leurs travers condamnables par les lois du système ?Jusque dans les années 60/70,les pervers sexuels récidivistes étaient encore castrés physiquement sur ordre du tribunal,si mes souvenirs sont bons .
Dans un système ou les criminels sont une source de profit ,il n'est pas étonnant que des gens qui autrefois étaient bannis de la société ,soient aujourd'hui encouragés par le laxisme de la "justice " .Les victimes,n'étant que des dommages collatéraux sans intérêt ?
Par ailleurs depuis l'avènement des hormones de synthèse ,ne voyons nous pas les traitements anti-androgènes occulter une castration physique qui n' a pas les dangers de la chimie ?

Infos-plan