Facebook

Si vous souhaitez suivre mes partages sur Facebook : Caroline MJ Vivier

samedi 22 novembre 2014

ALIMENTATION BIO à adopter au plus vite - Conversation avec le Père Robert Culat par Gilles Lartigot



Pour ce qui est de la musique métal, je serais bien curieuse de savoir quel est son impact sur l'eau

Dr Emoto : les mémoires de l'eau (version française)


et la pousse des légumes pour notre alimentation.




dimanche 16 novembre 2014

QUAND ON SERT SATAN ON EST QUE FRUITS POURRIS et DIEU SAIT S'IL Y EN A, AINSI QUE CEUX QUI LAISSENT FAIRE - Naissance de milliers d'enfants malformés en Irak : l'OMS censure son propre rapport !!!

En violation de son propre mandat, l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) continue de censurer les preuves découvertes en Irak démontrant que l'utilisation par les militaires américains d'uranium appauvri et d'autres armements n'a pas seulement tué de nombreux civils, mais que cela a causé une épidémie de malformations de nouveau-nés et d'autres graves problèmes de santé publique.

En refusant de diffuser ce rapport, l’OMS protège de manière efficace l’armée et le gouvernement américains de toute poursuite, alors que ces derniers sont responsables de cette catastrophe sanitaire.
Un rapport de l’OMS et du Ministère irakien de la Santé sur les cancers et les malformations à la naissance devait être rendu public en novembre 2012, mais les officiels ont repoussé indéfiniment sa sortie. À ce jour, écrit Denis Halliday, le rapport de l’OMS est toujours "classifié". D’après l’OMS, la diffusion de ce rapport a été remise à plus tard parce que l’analyse qui y était faite nécessitait d’être évaluée par "une équipe de scientifiques indépendants."

L’article de Halliday compare les cas en Irak avec les problèmes sanitaires au Vietnam consécutifs à l’usage par les USA de l’Agent Orange.

Pendant ce temps, la réalité quotidienne, comme l’affirme Mozhgan Savabieasfahani est que "l’Irak est empoisonné". Par exemple, citant une étude vérifiée par un comité de lecture et à laquelle elle a contribuée, Savabieasfahani écrit :

« Trente millions d’Irakiens se réveillent chaque jour au milieu du cauchemar des cancers affectant les enfants, les adultes, et même les nouveau-nés. Les cas de cancers congénitaux, de cancers en grappe (cluster cancer) et de cancers multiples chez le même individu se font de plus en plus fréquents en Irak. »

Mais alors, pourquoi l’OMS refuse-t-elle de publier son étude ? "Une réponse possible, écrit-elle, est parue le 26 mai dans The Guardian. Dans cet article, John Pilger mentionnait les récents commentaires de Hans von Sponeck, l’ancien secrétaire général adjoint des Nations Unies :

« Le gouvernement US a tout fait pour empêcher l’OMS d’enquêter dans les zones du sud de l’Irak où de l’uranium appauvri a été utilisé et a causé de graves problèmes sanitaires et des risques environnementaux certains. »

Savabieasfahani, écrit que le rapport de l’OMS contient des informations "essentielles" pour informer le public au sujet des problèmes sanitaires en Irak, et pour "permettre aux chercheurs de collaborer, en posant les bonnes questions, et en motivant les recherches visant à remédier à cette urgence sanitaire"

Source pour plus de détails

samedi 15 novembre 2014

Non, Jésus n'était pas marié et père de deux enfants



C'est le nouveau buzz de la semaine qui, pour le coup, a fait les choux gras à la fois des médias de masse et de certains médias alternatifs. Dès qu'une intox qui vient contredire la bible fait surface, on peu être sur que les médias vont la relayer (merci à l'Agence France propagande qui a encore brillé par sa désinformation). Les dernières intoxs en date étaient celles évoquant le fait que Jésus était marié et qu'il n'avait pas été crucifié. Cette nouvelle imposture viendrait soit disant confirmer que Jésus était marié et qu'il avait en plus deux enfants. Décryptage. Fawkes



dimanche 21 septembre 2014

La promesse du prophète Muhammad aux chrétiens



En 628, une délégation de moines du monastère Sainte-Catherine se rendit auprès du prophète pour lui demander sa protection. Celui-ci leur octroya une charte leur garantissant des droits, que je vais reprendre ci-dessous dans son intégralité. Sainte-Catherine, le monastère le plus ancien au monde, est situé au pied du Mont Sinaï en Egypte. Doté d’une immense collection de manuscrits chrétiens, la plus grande après celle du Vatican, ce site figure sur la liste du Patrimoine mondial.






 

samedi 23 août 2014

Vidéo: COMMENT LE HAMAS EMPÊCHE PAR LA FORCE LES CIVILS DE FUIR POUR MIEUX MOURIR EN « MARTYRS »

« Ce n’est pas Israël qui est génocidaire mais le Hamas » -MUDAR ZHARAN :


Wafa Sultan donne son avis sur l'islam



« Je pense que l’islam sera transformé mais cela demande des leaders forts »
« Si l’islam arrive à être transformé il pourra jouer un rôle dans le monde moderne »
Wafa Sultan
 

Ce que dit Wafa Sultan du Hamas et des fous d’Allah

La célèbre sociologue d’origine syrienne, Wafa Sultan, vient de publier l’un des points de vue le plus cinglants concernant la situation à Gaza. Elle plonge aux origines de l’islam pour expliquer le conflit entre deux conceptions diamétralement opposées : la culture de la vie contre la culture de la mort.


Extraits traduits par Chawki Freïha (Beyrouth) pour MédiArabe.info

(…) Puisqu’il m’importe peu de satisfaire les uns, de défendre les autres ou d’éviter la colère des troisièmes, je peux dire que le Hamas n’est qu’une sécrétion islamique terroriste dont le comportement irresponsable à l’égard de sa population l’empêche de se hisser au niveau du gouvernement. Mais ceci est conforme à l’habitude, puisque, à travers l’histoire de l’islam, jamais une bande de criminels islamistes n’a respecté ses administrés.

(…) Je ne prétends pas défendre Israël, puisque les Juifs ne m’ont pas demandé mon avis quant à leur terre promise. S’ils me demandent mon avis, je leur conseille de brûler leurs livres sacrés et de quitter la région et de sauver leur peau. Car les musulmans constituent une nation rigide exempte de cerveau. Et c’est contagieux. Tous ceux qui les fréquentent perdent la cervelle… Avant la création de l’État d’Israël, l’histoire n’a jamais mentionné une guerre impliquant les Juifs, ni qu’un Juif ait commandé une armée ou mené une conquête. Mais les musulmans sont des combattants, des conquérants et leur histoire ne manque pas d’exemples et de récits de conquêtes, de morts, de tueries, de razzias… Pour les musulmans, tuer est un loisir. Et s’ils ne trouvent pas un ennemi à tuer, ils s’entretuent entre eux.

Il est impossible pour une nation qui éduque ses enfants sur la mort et le martyre, pour plaire à son créateur, d’enseigner en même temps l’amour de la vie. La vie a-t-elle une valeur pour une société qui inculque à ses enfants qu’ils doivent tuer ou être tués pour aller au Paradis ?

(…) Depuis le début de l’opération israélienne contre Gaza, je suis bombardée de courriers électroniques venant de lecteurs musulmans qui me demandent mon avis sur ce qui se déroule à Gaza. Je ne suis pas concernée par ce qui s’y passe, mais je suis intéressée par les motivations qui animent ceux qui m’écrivent. Je suis convaincue que ce qui les motive n’est pas la condamnation de l’horreur, ni la condamnation de la mort qui sévit à Gaza. Car, si la motivation était réellement la condamnation de la mort, ces mêmes lecteurs se seraient manifestés à d’autres occasions où la vie était menacée.

Ceux qui condamnent le massacre de Gaza, par défense de la vie en tant de valeur, doivent m’interroger sur mon avis à chaque fois que cette vie-valeur était menacée. Plus de 200.000 musulmans Algériens ont été massacrés par d’autres musulmans Algériens ces quinze dernières années, sans qu’aucun musulman ne s’en émeuve.

Des femmes Algériennes violées par les islamistes ont témoigné et raconté que leurs violeurs priaient Allah et imploraient son Prophète avant qu’ils ne violent leurs victimes. Mais personne ne m’a demandé mon avis.

Plus de 20.000 citoyens syriens musulmans avaient été massacrés par les autorités (Hamas en 1983) sans qu’aucun musulman ne réagisse et sans qu’aucun ne me demande mon avis sur ces massacres étatiques. Des musulmans se sont fait exploser dans des hôtels jordaniens tuant des musulmans innocents qui célébraient des mariages, symboles de la vie-valeur, sans qu’aucune manifestation ne soit organisée à travers le monde, et sans qu’on ne me demande mon avis.

En Égypte, des islamistes ont récemment attaqué un village copte et ont massacré 21 paysans, sans qu’un seul musulman ne dénonce ce crime. Saddam Hussein a enterré vivants plus de 300.000 chiites et kurdes, et en a gagé beaucoup plus, sans qu’un seul musulman n’ose réagir et dénoncer ces crimes. Au plus fort des bombardements de Gaza, une femme musulmane, fidèle et pieuse, s’est fait exploser en Irak dans une mosquée chiite, tuant une trentaine d’innocents, sans que les médias ou les musulmans ne s’en émeuvent. Il y a quelques mois, le Hamas avait aussi tué onze personnes d’une même famille palestinienne, accusées d’appartenir au Fatah, sans que des manifestations ne soient organisées en Europe ou dans le monde arabe, et sans qu’aucun lecteur ne m’écrive et ne m’envoie ses protestations.

Ainsi, la vie n’a pas de valeur pour le musulman. Sinon, il aurait dénoncé toute atteinte à la vie, quelle qu’en soit la victime. Les Palestiniens et leurs soutiens dénoncent les massacres de Gaza, non pas par amour de la vie, mais pour dénoncer l’identité des tueurs.

Si le tueur était musulman, appartenant au Hamas ou au Fatah, aucune manifestation n’aurait eu lieu. (…) CNN a diffusé un documentaire sur Gaza montrant une femme palestinienne qui se lamente et crie : mais qu’ont fait nos enfants pour être tués comme ça ? Mais qui sait. Peut-être qu’il s’agit de la même Palestinienne qui se réjouissait il y a deux ans quand l’un de ses fils s’était fait exploser dans un restaurant de Tel-Aviv et qui disait souhaiter que ses autres enfants suivent le même exemple et devenir martyrs.

Mais quand l’idéologie et l’endoctrinement sont d’une telle bassesse, il devient normal que cette Palestinienne perde toute valeur à la vie. Sinon, elle pleurerait ses enfants de la même façon qu’ils se tuent dans un attentat suicide à Tel-Aviv ou sous les bombes israéliennes. Car, la mort est la même quelles qu’en soient les circonstances, et elle demeure rejetée, et au contraire, la vie mérite d’être vécue et pleurée.

Dans ce cas, comment puis-je me solidariser avec une femme qui lance les youyous de jouissance quand l’un de ses enfants se fait exploser contre les juifs, et elle pleure quand les juifs tuent ses autres enfants ? Mais l’idéologie enseigne aux musulmans que tuer ou être tué permet au fidèle de gagner le paradis. Dans ce cas, pourquoi pleurer les Gazaouis alors qu’ils n’ont pas bougé le petit doigt pour les Irakiens, les Algériens, les Égyptiens ou les Syriens pourtant musulmans ?

(…) Après ce qui précède, je suis certaine que ceux qui m’écrivent et me demandent mon avis sur ce qui se passe à Gaza cherchent à me faire dire ce qu’ils peuvent utiliser pour m’incriminer et me condamner, ou pour me faire dire ce qu’ils ne peuvent exprimer eux-mêmes.

(…) Borhane, un jeune palestinien de 14 ans, a perdu il y a une dizaine d’années ses bras, ses jambes et la vue dans l’explosion d’une mine en Cisjordanie. La communauté palestinienne aux États-Unis s’est mobilisée pour lui venir en aide et financer son hospitalisation dans l’espoir de sauver ce qui pouvait l’être. Lors d’un dîner de bienfaisance organisé à son profit en Californie, la plus riche Palestinienne des États-Unis s’est présentée en grande fourrure, et a qualifié Borhane de héros. Elle s’est adressée à ce bout de chair immobile et inerte : Borhane, tu es notre héros. Le pays a besoin de toi. Tu dois retourner dans le pays pour empêcher les sionistes de le confisquer… Mais l’hypocrisie de la Palestinienne la plus riche des États-Unis l’empêche d’envoyer ses propres enfants défendre la Palestine contre les sionistes. Exactement à l’image des chefs du Hamas qui demandent les sacrifices à Gaza, mais restent à l’abri à Damas et à Beyrouth.

(…) La guerre contre Gaza est certes une horreur. Mais elle a le mérite de dévoiler une hypocrisie inégalée dans l’histoire récente de l’humanité. Une hypocrisie qui distingue les Frères Musulmans syriens qui annoncent abandonner leurs activités d’opposition, pour resserrer les rangs contre les sionistes. Mais ces Frères musulmans ont-ils le droit d’oublier les crimes du régime commis contre les leurs à Hama, Homs et Alep ? Avant de se réconcilier avec le régime pour lutter contre les sionistes, ces Frères musulmans ont-ils dénoncé les crimes commis par leurs alliés et partenaires (dans la confrérie) en Algérie et en Irak ? Ont-ils dénoncé la mort de centaines de milliers de chiites en Irak sur le pont des oulémas à Bagdad, pulvérisé par l’un des vôtres conformément aux enseignements de votre religion de la paix et de la miséricorde ? Avez-vous une seule fois dénoncé les exactions contre les chrétiens en Irak ? Ou contre les Coptes en Égypte ?

Votre hypocrisie nous empêche de croire vos sentiments à l’égard des enfants de Gaza, puisque vous êtes responsables du pire. (…) Essayons d’imaginer ce que le Hamas aurait fait du Fatah, et des autres, s’il possédait la technologie et les armes d’Israël ? Essayons d’imaginer ce que l’Iran aurait fait des sunnites de la région, s’il détenait les armes modernes que possède Israël ? Ce serait sans doute le massacre garanti.

(…) J’ai récemment rencontré un religieux hindou en marge d’une conférence consacrée à la guerre contre le terrorisme. Il m’a dit : « toutes les guerres se sont déroulées entre le bien et le mal. Sauf la prochaine, elle doit se dérouler entre le mal et le mal ». N’ayant pas compris ses propos, je lui ai demandé des explications. Il m’a dit : « Je suis contre la présence américaine en Irak et en Afghanistan. Si les États-Unis veulent gagner la guerre contre les islamistes, ils doivent se retirer et laisser les deux pôles du mal s’entretuer. Les sunnites et les chiites étant nourris sur la haine vont se battre et se neutraliser ».

Tirant la conclusion de ces mots remplis de sagesse, on peut dire qu’Israël contribue aujourd’hui, inconsciemment, au succès de l’islam. En s’attaquant à Gaza, Israël pousse les musulmans à se solidariser et à surpasser leurs divergences. Et septembre noir en Jordanie est encore dans tous les esprits

(…). Les exactions dont sont capables les Arabes et les musulmans dépassent toute imagination. Un char jordanien avait écrasé un Palestinien, puis le conducteur du char est descendu de son blindé et a bourré la bouche de sa victime avec un journal… Un comportement qu’aucun militaire israélien n’a eu à Gaza.

Aussi, pendant les massacres de Hama en Syrie, des militants des Frères musulmans trempaient leurs mains dans le sang des victimes pour écrire sur les murs : Allah Akbar, gloire à l’islam. Je n’ai jamais entendu qu’un juif ait écrit avec le sang d’un autre juif des slogans à la gloire du judaïsme. Je le dis avec un pincement au cœur : pour sauver l’humanité du terrorisme, il faut que le monde libre se retire et qu’il laisse les musulmans s’entretuer. (…) Je me souviens quand j’étais étudiante à l’université d’Alep, et quand l’ancien ministre syrien de la Défense Mustapha Tlass était venu nous rencontrer. Dans un élan d’hypocrisie, Tlass nous avait dit qu’« Israël craint la mort et la perte d’un de ses soldats lui fait peur et mal. Mais nous, nous avons beaucoup d’hommes et nos hommes ne craignent pas la mort ». Là réside la différence entre les deux conceptions et les deux camps, et le témoignage de Tlass semble avoir inspiré les dirigeants du Hamas aujourd’hui.

Ainsi, l’extermination de tous les enfants de Gaza importe peu aux dirigeants islamistes et du Hamas, la vie n’ayant aucune valeur pour eux. Ils se réjouissent simplement de la mort de quelques soldats israéliens. Pour les islamistes, l’objectif de la vie est de tuer ou de se faire tuer pour gagner le paradis. La vie n’a donc aucune valeur. (…) Si le Prophète Mohammed savait que le Juif allait voler un jour à bord des F-16, il n’aurait pas commandé à ses disciples de tuer les juifs jusqu’au jour dernier. Mais ses disciples doivent modifier cette idéologie par pitié pour les générations futures, et pour sauver leur descendance et lui préparer une vie meilleure, loin de l’idéologisation de la mort.

Les musulmans doivent commencer par se changer, pour prétendre changer la vie. Ils doivent rejeter la culture de la mort enseignée et véhiculée par leurs livres. C’est seulement quand ils y parviendront qu’ils n’auront plus d’ennemis. Car, celui qui apprend à aimer son fils plus qu’à haïr son ennemi appréciera mieux la vie. Aussi, jamais la terre ne vaut la vie des personnes, et les Arabes sont le peuple qui a le moins besoin de la terre. Mais paradoxalement, c’est le peuple qui déteste le plus la vie.

Quand est-ce que les Arabes comprendront-ils cette équation et commenceront-ils à aimer la vie ?

Wafa Sultan



Wafa Sultan met en garde contre la charia


mardi 8 juillet 2014

Marquage de la bête

Extrait "On devine qu'un individu catholique, par sa seule Foi au Christ, constitue un obstacle aux idées antéchristiques de l'Ordre Mondial : il sera "classé" comme un dangereux terroriste par l'ONU. Cet individu-là n'aura aucun moyen de se cacher sur toute l'étendue de la planète. Voilà pourquoi les Saintes Ecritures nous préviennent de refuser le marquage."
Site ici

Et d'autres informations ici 

dimanche 15 juin 2014

Quelques révélations qu'il faut connaître

Hormis ses propres recherches, il est toujours précieux d'avoir des révélations pour se protéger en conséquence et mieux connaître l'ennemi de l'humanité : http://www.erenouvelle.fr/archives/2013/03/01/26532964.html

Renforçons nos prières au nom de Jésus pour combattre le mal.

mardi 13 mai 2014

La franc-maçonnerie d'état expose ses "œuvres d'art" satanistes dans les écoles

S'il y avait encore quelques personnes qui doutaient :

Extrait : 

"Quand Vincent Peillon et Aurélie Filippetti, deux franc-maçons du grand orient de France vont inaugurer le 17 Septembre dernier une..."œuvre d'art" au groupe scolaire Jules Julien dans le cadre du projet "Un établissement, une œuvre ", voilà ce que ça donne. "


La suite Ici

Ne manquez pas la vidéo ! 

 

A Voir! Le plus Grand Complot de Tous Les Temps Projet Blue beam

"Extrait"


Le projet de la NASA Blue Beam a quatre différentes étapes dans le but d'implémenter un nouvel âge religieux dans lequel l'antéchrist sera à sa tête. Nous devons nous rappeler que la religion New Age est la fondation pour le gouvernement du nouvel ordre mondial, car sans religion la dictature du nouvel ordre mondial est complètement impossible. Je le répète: Sans une croyance universelle dans la religion new age, le succès du New World Order sera impossible! C'est pourquoi le projet Blue Beam et si important pour eux, mais a été si bien caché jusqu'à maintenant. La première étape concerne la destruction de toute connaissance archéologique. Il y aura plusieurs tremblements de terre créés artificiellement à certains endroits de la planète où, supposément, de nouvelles découvertes vont finalement expliquer aux gens l'erreur fondamentale des doctrines religieuses. La falsification de l'information sera utilisée pour faire en sorte que toutes les nations croient que leurs doctrines religieuses ont été mal comprises pendant des siècles et mal interprétées. Des préparations psychologiques pour la première étapes ont été enclenchées avec les films, « 2001: Une Odyssée de l'espace », « Star Trek », « Star Wars », lesquels parlent d'invasion extra terrestre depuis l'espace et l'union de toutes les nations pour combattre l'envahisseur. Ce qui est important de comprendre à propos de la première étape est que les tremblements de terre vont toucher différents endroits du monde où les enseignements scientifiques et archéologiques ont indiqué où ces mystères arcanes sont enfouis. Avec ces types de tremblements de terre, il sera possible pour les scientifiques de re-découvrir ces arcanes mystérieuses qui seront utilisées pour discréditer les fondamentaux des doctrines religieuses. C'est la première préparation pour le plan de l'humanité parce qu'ils veulent détruire les croyances de tous les Chrétiens et Musulmans de la planète. Pour faire cela, ils ont besoin d'une fausse « preuve » du passé lointain qui prouvera que leurs religions ont été mal interprétées et comprises.

La deuxième étape évoque un gigantesque – La Suite…..>

mercredi 30 avril 2014

Ségolène Royal s'attaque aux perturbateurs endocriniens

Voici une très bonne initiative, on sent que dans le pays on prend conscience du danger des produits toxiques qu'on nous assène depuis quelques décennies.....

Le plan commence à être déjoué, on ne peut qu'encourager ces actions :
http://www.sciencesetavenir.fr/sante/20140429.OBS5564/segolene-royal-s-attaque-aux-perturbateurs-endocriniens.html

Ici en Normandie le lycée agricole passe au bio !
et Le lycée agricole de Coutances adopte les méthodes de culture naturelle

De quoi se sentir de bonne humeur en constatant ces actions réactions parmi d'autres qui fleurissent dans notre beau pays.

Quelle bonne nouvelle ! les galettes d'hydrogène et tout ce qu'elles vont apporter entament une BELLE REVOLUTION en route pour mettre les véhicules qui polluent aux musées.

Et enfin avec un commerce plus juste, une façon de donner une bonne claque aux profiteurs avec la FAIRPRIDE....

De quoi remettre du baume au cœur.

jeudi 17 avril 2014

Bébés spirituels malformés, fossilisés, mutilés, morts-nés… dans des églises-mouroirs, par Michelle d’Astier de la Vigerie

Excellent article de Michelle d'Astier de la Vigerie.
Je n'ai pas eu l'occasion de vivre ce genre d'expérience mais cela ressemble fort à ce que j'ai toujours ressenti vis à vis de l'église catholique : une infidélité au message de Jésus dans son ensemble.



Dans un commentaire derrière l’article: « LES PÉRILS DE LA PASSIVITÉ, par Frank Hammond », Martine avait écrit:



Quand j’ai quitté l’église où j’étais, le Seigneur a beaucoup agi. Notamment, une fois, j’ai vu quelque chose de très fort : je rentrais dans une maternité et je voyais plein de petits berceaux tous mignons avec tout ce qu’il fallait autour. C’était un endroit très aseptisé et très propre .
J’avançais dans la maternité pour regarder les bébés
et là ce fut l’horreur, il me tardait que la vision finisse.

Les bébés avaient, soit des malformations et étaient en train de mourir, soit ils étaient déjà morts, certains étaient comme fossilisés, et il n’y avait AUCUN personnel soignant .

La maternité par ailleurs continuait son train train comme si tout allait bien .

J’ai été conduite au fond de la maternité et là, il y avait un nourrisson très mal en point mais encore vivant. J’ai demandé
«
Seigneur, c’est quoi ce désastre ? »

Et j’ai eu la pensée- 
« Celui là mourra aussi si personne ne le sort de là » . Et tout s’est arrêté.

La Suite ICI

jeudi 10 avril 2014

Dans 40 jours Babylone sera détruite



Un bon site que je partage avec vous :

 

[LE GRAND REVEIL]


Cette fois-ci je me mouille. Pour la première fois, je vais dévoiler une très grosse présomption, calculée et argumentée. Ce n’est pas une prophétie, mais une prévision, une possibilité, un scénario.

A force de tourner autour, ai-je enfin compris le scénario divin ? Je ne sais pas, l’avenir nous le dira. Je sais juste, comme l’archange Gabriel l’a dit à Daniel : 
« Sache que le secret de tes prophéties ne sera pas découvert avant le temps fixé par Dieu » et que « les paroles que tu as entendues sont scellées jusqu’au temps marqué. »

Attention, je n’ai mis en ligne qu’un extrait de l’article, l’essentiel.
Pour connaître l’ensemble de l’argumentation et ses détails, je vous invite à télécharger l’article complet ici :
Imprimez-le et lisez-le à tête reposée, car l’information est dense. 
La suite ICI

Conférence l'ULTIME DESTINEE - Dr Pierre J Gilbert


L’Eglise catholique, clé de compréhension des derniers temps - LE GRAND REVEIL



Tiré du site [LE GRAND REVEIL]

L’Eglise catholique,
clé de compréhension
des derniers temps


Pour bien comprendre le déroulé des évènements de la grande tribulation à la fin des temps -période que nous vivons en ce moment même-, il est nécessaire de connaître le sort réservé à l’Eglise de Jésus-Christ.
En effet, le combat sous-jacent derrière l’édification du Nouvel Ordre Mondial correspond bel et bien au remplacement d’une société basée sur des fondements chrétiens par une société basée sur des fondements lucifériens.

D’où l’évolution constatée de la société satanique actuelle : tout ce qu’aime Dieu, Satan le détruit et le remplace par son contraire.
D’où le nom du futur dirigeant mondial, à l’apogée du règne de Satan : l’Antéchrist, à la fois ante (c’est-à-dire précédant le retour du Christ) et anti (l’exact contraire du Christ).

Pour ceux qui découvriraient ce blog en cours de route, la fin des temps signifie que Satan règnera sans partage sur la terre pendant 3 ans et demi (selon l’Apocalypse) via le règne de l’Antéchrist. Dieu lui-même y mettra fin par le retour du Christ sur terre (la Parousie du Christ). Ce scénario est actuellement en phase finale, le règne de l’Antéchrist étant attendu (selon moi) pour l’année prochaine, d’où les troubles qui agitent le monde entier et qui sont appelés à se développer à vitesse grand V.
Evidemment, les Saintes Ecritures et de nombreuses prophéties ont annoncé et décrit cette période, reconnaissable entre toutes à un certain nombre de signes précurseurs.
Tapez sur Internet « signes de la fin des temps » et vous serez vite édifié.

Dans ce combat entre le bien et le mal, entre Dieu et satan, la religion tient une place essentielle. D’abord, parce qu’elle est un obstacle, et non des moindres, à l’accomplissement des plans sataniques. Et ensuite parce que la victoire des forces du mal ne peut être complète, et définitive, sans l’anéantissement complet de ses ennemis.

Or, parmi les signes caractéristiques de la fin des temps, deux sont particulièrement liés à la religion :

a) Il y aura une grande apostasie. De Jésus Lui-même (« Lorsqu’il reviendra, le Fils de l’Homme trouvera-t-il la foi sur terre ? ») à saint Paul (« Il faut que l’apostasie soit arrivée auparavant, et qu’on ait vu paraître l’homme du péché, le fils de la perdition » II Thess 2-3) en passant par les apparitions mariales et de multiples prophéties, celle-ci ne fait aucun doute.

b) Il y aura une grande crise dans l’Eglise. Cette crise est décrite à la fois par la Sainte Vierge (La Salette, Aquita…) et là aussi, par de nombreuses prophéties et visions (MJ Jahenny, AC Emmerich…).

Cet article a donc pour but de déterminer :
1- Parmi les religions dites chrétiennes, laquelle –ou lesquelles- sont concernées par les prophéties ;
2- Que va-t-il advenir, selon les prophéties, de cette Eglise ?
3- Dans le cas particulier des catholiques Romains, que doit-on penser de l’évolution de cette église suite au concile Vatican II ;
4- Que penser de la situation actuelle et du rôle du pape François ?

1. Comprendre la chrétienté

Etre chrétien, pour simplifier, c’est reconnaître Jésus-Christ comme le Messie et comme Dieu en tant que seconde personne de la Sainte Trinité. Les chrétiens aujourd’hui sont sub-divisés en trois grands mouvements :

- L’Eglise catholique Romaine. Elle revendique la continuité de l’œuvre créée par Jésus-Christ, selon une organisation hiérarchique définie par Jésus lui-même : « Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon église ». Depuis 2000 ans, cette Eglise perdure et le successeur de Pierre s’appelle le pape ; son siège (le Saint Siège) est à Rome, au Vatican.

- L’Eglise orthodoxe : les orthodoxes se sont séparés de Rome lors du schisme de 1054. Bien que très proches des catholiques romains, ils n’ont pas la même structure hiérarchique unifiée et en différent également sur plusieurs points de dogmes, dont le fameux filioque. Ces différences ne sont pas négligeables, en témoignent les débats passionnés que nous avons avec Geocedille sur ce blog (pour ceux qui lisent les commentaires).

- Les Protestants et assimilés (Anglicans, Mormons, Evangélistes, Témoins de Jéovah, etc.) : ce mouvement initié par la Réforme de Luther en 1517 marque une rupture très nette avec l’Eglise Romaine. Mis à part la vénération de la Sainte Trinité, il y a peu de points communs avec les autres chrétiens : absence de culte pour la Sainte Vierge et les saints, pas de hiérarchie unifiée, Saint Sacrifice de la messe remplacé par un repas fraternel sans miracle de la Transsubstantiation, lecture « libre » de la bible ouvrant la voie à toutes les interprétations et erreurs possibles, d’où les nombreux mouvements différents recensés.

Est-ce que tous les chrétiens adorent le même Dieu ?
Poser cette question revient à dire : quelle église est la bonne ?
La multitude de chapelles différentes se réclamant de Jésus, conséquence de l’expansion du protestantisme, a nécessité de distinguer ces nouveaux chrétiens des originaux (ceux des origines) en dénommant ces derniers catholiques romains, le terme romains permettant aussi de les distinguer des orthodoxes.
Pourtant, Jésus s’est exprimé sans ambiguïté : « mon église », pas plusieurs. « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie », il n’y a qu’un seul chemin pour venir jusqu’à lui, pas deux. Peut-on penser un seul instant qu’adorer Dieu, l’aimer et le servir puisse se concevoir tout en reniant ou refusant son œuvre ? C’est-à-dire en refusant d’appartenir à l’organisation qu’il a lui-même créée pour continuer, pérenniser et faire connaître son œuvre.
Il fixe à Pierre une mission, diriger son Eglise, et il charge ses disciples « d’aller enseigner toutes les nations ». Que je sache, aucun de ses disciples ne s’est écarté de cette Eglise naissante, au contraire par leur action, ils l’ont construite, conformément au souhait (devrais-je dire à l’ordre ?) de Jésus-Christ lui-même.

Ceux qui sont séparés de Rome nous rétorquent : oui mais les catholiques se sont écartés de la Parole de Dieu par leurs actions et leurs décisions, qui ne seraient plus conformes à Sa Volonté. En gros, la composante humaine de l’Eglise aurait pris l’ascendant sur la composante divine, censée pourtant être guidée par le Saint-Esprit.

A ces arguments, je retiendrai deux objections (parmi de nombreuses autres) :faux-prophete

a) La grande astuce de Lucifer, c’est de se faire adorer sous le nom de Jésus. C’est le piège suprême. Pour mieux tromper les hommes, Lucifer prend l’aspect de Jésus détournant ainsi les hommes du Vrai Dieu. La réforme protestante est typique de cette stratégie luciférienne : au nom de Dieu, je refuse tout ce qu’il a créé, jusqu’à ne plus reconnaître la Présence Réelle dans l’hostie. Savez-vous que les palladistes (francs-maçons lucifériens) appellent Lucifer le Dieu-Bon, par opposition à notre bon Dieu, qu’ils nomment Adonaï ?
A votre avis, en agissant de la sorte, les protestants adorent le Bon Dieu des cathos ou le Dieu-Bon des palladistes ? Rappelez-vous les paroles de Notre-Seigneur : « Car plusieurs viendront en mon nom, disant : c’est moi qui suis le Christ. » (Matthieu 24, 5). C’est pourtant clair.
J’ai déjà expliqué que les hébreux symbolisaient les élus, dans l’Ancien Testament, et la Terre Promise le royaume de Dieu. Jésus, en venant sur terre, a modifié cette symbolique : à partir de sa venue, le peuple de Dieu est constitué de ceux qui croient en Lui, et non plus du peuple hébreux seul. C’est une des raisons de sa condamnation, car il avait clairement dit aux Pharisiens et aux chefs des prêtres qu’ils ne constituaient plus dorénavant le peuple de Dieu. Par conséquent, il faut plutôt comprendre la fameuse formule de l’Apocalypse « ceux qui se disent juifs mais ne le sont pas » par « ceux qui se disent chrétiens mais ne le sont pas ».

Les seuls qui ont droit à l’appellation de chrétiens sont les catholiques romains car ils représentent la chrétienté originelle, ceux qui sont restés fidèles à la parole de Dieu dans son ensemble.
Les autres se sont tournés vers Lucifer, à leur insu pour la grande majorité. Mais même s’ils sont sincères dans leur foi ils sont amenés, à un moment ou à un autre, à s’opposer à l’Eglise catholique, à ses dogmes et à son enseignement. Et là, ils font le jeu de Satan d’une façon qui n’est plus vraiment inconsciente.
Et ils s’écartent donc irrémédiablement du Vrai Chemin.

b) L’apostasie et la crise concernent-elles d’autres églises que la catholique romaine ?
Eh bien non ! Là aussi, il n’y a pas d’ambiguïté. L’Eglise catholique romaine est la seule à connaître une grande crise interne et une véritable apostasie de la part du plus grand nombre de ses membres. Pourtant, de l’arianisme à la réforme luthérienne, l’Eglise a toujours connu de puissantes attaques dont elle s’est à chaque fois sortie. Sauf du libéralisme, qui s’introduit insidieusement à partir du milieu du XIXème siècle, vigoureusement combattu par les papes Pie IX, Léon XIII et Pie X, pour finalement revenir triomphant au concile Vatican II. « Pie XII fut le dernier pape catholique » se plaisait à dire un haut initié.
Notre ami Geocedille, fin connaisseur de l’orthodoxie, nous l’a bien affirmé : pas de crise ni d’apostasie chez les orthodoxes. Le protestantisme et ses dérivés n’ont pas non plus de problèmes de ce côté-là, et pour cause : leur infiltration du catholicisme romain -ou du moins celle de leurs idées via le libéralisme- serait plutôt une des origines de ladite apostasie.

2. Le plan satanique de destruction de cette Eglise

Je ne puis rentrer dans le détail sur ce sujet, il y a des livres entiers qui en traitent. Je voudrais juste rappeler que :

L’Eglise catholique est la seule qui ait droit à un double plan de destruction :
-          Une destruction de l’intérieur (destruction spirituelle), plus communément appelée « le mystère d’iniquité »,
-          Une extermination de ses membres (destruction physique)

Un petit mot au sujet de l’extermination physique.
Même si les orthodoxes ne font pas partie de l’Eglise catholique, ils en sont suffisamment proches pour être mis dans le même sac par les lucifériens. Il semblerait cependant que leur sort soit un peu différent : c’est l’extermination massive directe sans passer par la case infiltration interne. Les bolcheviques sanguinaires ont choisi une nation orthodoxe pour y installer leur régime, le seul dont les méthodes soient basées sur l’élimination systématique des opposants. Ailleurs (Serbie, Grèce, Syrie, Turquie,etc) les brutalités envers les orthodoxes semblent équivalentes, voire pire, à celles que subissent les catholiques.

Quand aux protestants, Albert Pike lui-même, cité par le Diable au XIXème siècle, les considère dans son camp : « Le protestantisme, dans ses multiples fractions, sauf une minorité infime, est composé d’adeptes qui raisonnent, cherchent constamment la vérité, et par conséquent, la trouveront ; c’est d’eux que nous viennent les plus fidèles du Dieu-Bon ».
Déjà, en 1871, les protestants étaient réputés lucifériens au même titre que le groupe indien (bouddhistes et brahmanistes) ainsi qu’un partie de l’Islam. Toujours Pike : «  Observons que la vérité est connue des prêtres du védisme (groupe indien), et que les mahométans, sans avoir la vérité, ont grand nombre de leurs prêtres inspirés par elle. ». La vérité, pour Pike, c’est celle de Lucifer.
Le plan luciférien est connu : il se sert des protestants et dérivés ainsi que des « indiens » et des musulmans pour étouffer d’abord, éliminer ensuite les catholiques et les orthodoxes.

Le mystère d’iniquité
Serge Monast, André Bergeron, Mgr de Ségur ou plus près de nous l’abbé Méramo ont brillamment expliqué la thèse de la passion de l’Eglise.
Une citation de Mgr de Ségur sera plus claire : « J ésus-Christ et l’Eglise forment un tout indivisible ; le sort de l’un, c’est le sort de l’autre. Jésus-Christ a eu sa passion et son crucifiement : l’Eglise doit avoir, elle aussi, et sa passion, et son crucifiement final. (…)
Ce que nous savons d’une manière générale mais infaillible, parce que cela est révélé de Dieu, c’est qu’avant ces suprêmes et épouvantable secousses qui constitueront la passion de l’Eglise et le règne de l’Antéchrist, il y aura dit saint Paul, l’apostasie générale ou quasi-générale de la foi de la sainte Eglise romaine. Enfin, ce que nous savons, c’est qu’à cette redoutable époque le caractère général de la maladie des âmes sera l’affaiblissement universel de la foi et le refroidissement de l’amour divin, par suite de la surabondance des iniquités (Matthieu 24, 12. »

Qu’on le veuille ou non, l’Eglise vit aujourd’hui sa passion, ce que très peu de gens arrivent à percevoir, illusionnés par la falsification du christianisme créée par l’Eglise conciliaire. Nous sommes bien dans l’église de Laodicée, la dernière (Apocalypse III, 16-18) :
« Mais parce que vous êtes tiède et que vous n’êtes ni froid, ni chaud, je suis près de vous vomir de ma bouche » (les conciliaires, qui n’ont plus de chrétien que les apparences) ;
« Vous dites je suis riche, je suis comblé de biens et je n’ai besoin de rien ; et vous ne savez pas que vous êtes malheureux et misérable, pauvre, aveugle et nu » (abondance de biens matériels d’un côté, mais désert spirituel de l’autre) ;
« Je vous conseille d’acheter un collyre pour l’appliquer sur vos yeux afin que vous voyez » (réveillez vous ! et ouvrez les yeux, sortez de l’illusion).

3. L’énigme Vatican II
Nous voici au cœur du problème : dans quelle mesure le concile Vatican II a-t-il fait basculer l’Eglise dans le mystère d’iniquité, et correspond-t-il à l’Abomination de la Désolation ?
Impossible ici de détailler la critique du concile, ce serait trop long, je me contenterai de quelques citations :

Bertrand Acquin, Ce soir l’Apocalypse (2004 – éditions l’Age d’homme) en conclusion de son chapitre sur Vatican II : « Ce rapide survol de l’Eglise, notamment dans les temps de l’après-Vatican II, est révélateur de cette « inversion » au sein de cette Eglise de Pierre, comme si une force désagrégeante s’était soudain activée en son sein – à son insu même. »
« Une des caractéristiques du pontificat de Jean-Paul II n’est-elle pas d’avoir recentré l’Eglise essentiellement sur l’Homme ? »

Le père Castellani cité par Basilo Méramo (2008) : « L’hérésie d’aujourd’hui semblerait ne pas nier explicitement aucun des dogmes chrétiens, mais bien les falsifier tous. En retenant tout l’appareil externe et la phraséologie christique, il falsifie le christianisme, en le transformant en une adoration de l’homme. C’est-à-dire qu’il assied l’homme dans le temple de Dieu, comme s’il était dieu. Il exalte l’homme comme si ses forces étaient infinies. Il promet à l’homme le royaume de Dieu et le paradis sur terre auquel il atteindrait par ses propres forces. »

Ca, c’est un tout petit aperçu des analyses post-conciliaires.
Voyons maintenant quelques prophéties concernant cette période :

Notre-Dame à la Salette (1846)
« Il y aura en tous lieux des prodiges extraordinaires parce que la vraie foi s’est éteinte et que la fausse lumière éclaire le monde. »
« Pour un temps l’Eglise sera livrée à de grandes persécutions : ce sera le temps des ténèbres ; l’Eglise aura une crise affreuse. »
« Rome perdra la foi et deviendra le siège de l’Antéchrist. »
« L’Eglise sera éclipsée, le monde sera dans la consternation. »

Catherine Emmerich (1830)
Cette âme privilégiée, dont les prophéties sont prises au sérieux, a eu de nombreuses visions sur la crise dans l’Eglise. Elle voit une Eglise noire, « la nouvelle église des ténèbres, où l’on y mine et y étouffe si habilement la religion qu’il ne reste à peine qu’une centaine de prêtres qui ne soient séduits. »
« Il me fut aussi montré qu’il n’y a presque plus de chrétiens dans l’ancien sens du mot. »
« Je vis l’église des apostats prendre de grands accroissements. Je vis les ténèbres qui en partaient se répandre alentour et je vis beaucoup de gens délaisser l’Eglise légitime et se diriger vers l’autre. »
« Les prêtres laissaient tout faire et disaient la messe avec beaucoup d’irrévérence. »
« Cette église noire détient en apparence, du moins, le pouvoir légal dans l’Eglise. »
« Elle est pleine d’orgueil et de présomption, et avec cela destructrice et conduisant au mal avec toute espèce de beaux dehors. Son danger est dans son innocence apparente. »
La partie saine de l’Eglise, où la sainte doctrine n’a pas été contaminée, est représentée dans un lieu verdoyant, mais évidemment, il est beaucoup plus petit que celui des ténèbres.

Vatican II constitue-t-il l’Abomination de la désolation ?
L’Abomination de la désolation, selon l’expression de Jésus lui-même (Matthieu 24, 15) représente, à me yeux le summum du mystère d’iniquité.
Dans ce même évangile eschatologique, Jésus nous dit qu’elle est établie en lieu saint, et il se réfère au prophète Daniel pour la comprendre. Or Daniel au chapitre 9 est très clair : au milieu de la semaine (c’est-à-dire au milieu des 7 ans de tribulations), il fera cesser le sacrifice et l’oblation.
Que dit AC Emmerich sur le sujet ?ND-pleure
« J’ai vu l’église de saint Pierre : elle était démolie à l’exception du chœur et du maître-autel » et plus loin, parlant des prêtres dans les ténèbres : « Leur messe, quoique accomplissant réellement le saint sacrifice, m’apparaissait comme un horrible assassinat. »
Il n’y a plus de doute pour moi : quoi qu’en disent les sédévacantistes et certains traditionalistes, quelles que soient les abominations et les sacrilèges de certains prêtres, la messe conciliaire est valable et le sera jusqu’au bout, jusqu’à la mort du corps mystique du Christ, c’est-à-dire au moment de l’avènement de l’Antéchrist. A ce moment-là, nous verrons l’abomination de la désolation, qui consistera à faire cesser pour de bon la Présence Réelle en lieu saint (lors du Saint Sacrifice de la Messe). L’hostie sera remplacée par un simple bout de pain et la messe par une commémoration, un repas fraternel.
Là, « que celui qui est en Judée s’enfuie dans les montagnes » = que les chrétiens quittent l’église officielle et entrent en résistance au côté des prêtres restés fidèles ;
« que celui qui est sur le toit ne descende pas pour prendre ce qu’il a dans sa maison » = que les chefs, les prêtres et ceux qui ont une responsabilité quittent l’église apostate,
« que celui qui est dans les champs ne retourne pas pour prendre son manteau » : pareil pour les fidèles.

Conclusion sur Vatican II
L’infiltration satanique au sein même de l’Eglise catholique n’est hélas plus à démontrer. Elle est permise par Dieu jusqu’à l’Abomination de la Désolation mais l’Eglise ne mourra qu’en apparence puisqu’un petit nombre d’élu restera fidèle à la vraie foi.
Sommes-nous entrés, après 50 ans de Vatican II, dans la crise affreuse de l’Eglise comme le dit la Salette ? OUI, sans aucun doute.
L’Eglise est-elle éclipsée ? NON, pas encore. Elle le sera lorsque l’Abomination de la Désolation aura été proclamée en lieu saint, car à ce moment-là, l’Eglise sera officiellement déicide. Cette Eglise officielle éclipsera alors l’Eglise de toujours, celle fidèle à la tradition, et la persécutera. Les tradis devront alors se cacher pour pratiquer leur culte.
L’Eglise est-elle séparée en deux églises ? NON, les prophéties sont très claires. C’est bien l’Eglise qui aura une crise affreuse, pas une partie de cette église. Jésus, Marie, les prophètes parlent tous d’une seule et même église. Une église séparée en deux camps : l’Eglise-apostate, représentée par les conciliaires les plus virulents, et l’Eglise-fidèle, représentée par les tenants de la Tradition, toutes tendances confondues. Les querelles de chapelles qui émaillent les tradis (FSSPX, sédévacantistes, tradis fidèles à Rome, etc) ne sont pour moi que des épiphénomènes ne remettant pas en cause le fond.
Pour l’instant, les deux églises cohabitent ; seule l’abomination de la désolation les séparera. Car l’Eglise fidèle ne cessera pas, elle, le Saint Sacrifice de la Messe.

Un dernier point. Il serait intéressant de savoir quand commence le mystère d’iniquité. Il pourrait coïncider avec le concile Vatican II puisque celui-ci va officialiser les idées libérales rampantes qui cherchaient à miner l’Eglise depuis déjà presque un siècle.
Faisons un test pour voir si cette théorie colle. Holzhauser a calculé que le chiffre de la bête, 666, correspondait à 55 ans et demi. Je prends le 11 octobre 1962, date d’ouverture du concile, et j’ajoute 55 ans et demi, on arrive à… fin 2017 début 2018 !
Les mêmes dates que je trouve par d’autres biais et d’autres calculs (voir mon article annonçant l’arrivée de l’Antéchrist en 2014).
Troublant, non ?

4. Le cas du pape François

Depuis la démission du pape Benoît XVI, j’ai multiplié les articles sur ce sujet.
Je vais essayer de résumer ma position en quelques mots :
Avec le pape François, nous nous trouvons dans la situation inédite d’un pape non inscrit.page-francois-et-benoit
- La prophétie des papes de saint Malachie s’arrête à Benoît XVI, de Gloria Olivae.
- Saint François d’Assise, dans une prédiction, nous dit qu’au moment décisif de la crise dans l’Eglise « un personnage non canoniquement élu, élevé à la papauté, s’efforcera avec adresse de communiquer à beaucoup le poison mortel de son erreur. »
- A la Salette, Marie affirme « Rome deviendra le siège de l’Antéchrist. »
- La bête de la terre (Apoc. XIII, 11) a « deux cornes semblables à l’agneau, mais elle parlait comme le dragon », et elle fait adorer la bête de la mer par toutes les nations. Nombreux sont les exégètes qui voient en la bête de la terre un pape (l’agneau est la représentation du Christ -Je suis l’agneau de Dieu- or le pape est le vicaire du Christ), plus communément appelé le faux prophète, et en la bête de la mer l’Antéchrist.

Les indications du camp adverse sont également troublantes :
De Lucifer lui-même qui indique qu’après Léon XIII il y aura 9 papes « et après je règnerai » (rapporté en 1892, le 9ème c’était Benoît XVI) ;
Ou bien les visions d’Elichaazel (1994 – « Le pape qui succédera au successeur du pape Jean-Paul II portera cette tribulation contre le peuple de Dieu » ; dans ses visions, Elichaazel voit nommément le pape assister l’Antéchrist) ;
Ou encore Pedro Régis en 1987 : « Il y aura 2 papes. Seulement un seul sera le vrai successeur de Pierre. Il verra la destruction de sa maison. Le faux pape s’unira à la science et niera Dieu ».

Après mûre réflexion, ma position est la suivante :
Pour le moment, le pape François se comporte conformément à l’Apocalypse : il parle en agneau mais il agit comme le dragon. Je vois en lui le faux prophète des écritures.
Je considère que le seul pape légitime est toujours Benoît XVI. Probablement poussé à la démission, il est en réalité toujours pape, et l’élection de François est illégitime.
Ce n’est pas un anti-pape, c’est un faux-pape.

 Le moment venu, François jettera le masque, « il déposera sa tiare et son zèle sera grand pour l’œuvre du palladisme triomphant » (Diana Vaughan).
A ce moment-là s’accomplira l’abomination de la désolation, et se réaliseront les prophéties de Notre-Dame à Aquita (Japon, 1973) : une scission s’effectuera dans l’Eglise, et on verra « des cardinaux s’opposer à des cardinaux, des évêques contre d’autres évêques. Les prêtres qui me vénèrent seront méprisés et combattus par leurs confrères, les églises, les autels saccagés ».

L’Eglise qui restera fidèle au Christ, obligée de prendre le maquis, élira un pape à la mort de Benoît XVI, ce sera Pierre le Romain, qui « paîtra ses brebis au milieu des nombreuses tribulations. »
Rendez-vous en 2014 pour vivre tout cela.



Infos-plan